Motion de solidarité de la CGSP ALR Bruxelles contre la répression en Chine/Hong Kong

Motion de solidarité de la CGSP ALR Bruxelles contre la répression en Chine/Hong Kong

La CGSP ALR Bruxelles, exprime sa plus totale opposition à la répression contre les syndicalistes et les militants pour la démocratie à Hong Kong. Notre syndicat, qui représente les travailleurs du secteur public régional bruxellois, soutient les campagnes de solidarité avec ceux qui luttent pour des syndicats véritablement indépendants et les droits démocratiques des travailleurs à Hong Kong et en Chine.

Nous exprimons notre solidarité avec les syndicalistes et le peuple de Hong Kong qui font face à des attaques sans précédent contre les droits démocratiques. Notre syndicat note que depuis 2020, Hong Kong a été le théâtre d’une sévère répression politique de la part du gouvernement, qui a imposé une loi de sécurité nationale assortie de sanctions draconiennes. Cette loi est utilisée pour écraser les droits démocratiques à Hong Kong.

D’éminents syndicalistes sont pris pour cible. Winnie Yu Wai-ming, infirmière et fondatrice de l’Hospital Authority Employees Alliance (HAEA), est actuellement en prison dans l’attente d’un procès pour “subversion”, tout comme Carol Ng du HKCTU. La HAEA a été formée pendant les manifestations pour la démocratie de 2019 et a été le premier syndicat hospitalier au monde à faire grève pour obtenir davantage de ressources pour lutter contre Covid-19.

Les développements à Hong Kong sont “un assaut brutal contre les droits humains fondamentaux : la liberté d’association, la liberté d’expression, la liberté de se réunir”, déclare Sharan Burrows, secrétaire générale de la ITUC. L’Union for New Civil Servants a annoncé sa dissolution en 2021 sous les menaces du gouvernement. En Chine, le régime ne tolère pas les syndicats indépendants ni les droits démocratiques fondamentaux et étend désormais ce système politique à Hong Kong.

Nous appelons tout le mouvement syndical et social à :

– Exiger l’abolition de la loi répressive sur la sécurité nationale et abandonner les accusations infondées contre les militants de la démocratie.

– Soutenir les campagnes de solidarité avec ceux qui luttent pour des syndicats véritablement indépendants et pour les droits démocratiques des travailleurs à Hong Kong et en Chine. 

Bruxelles, le 21 septembre 2021

 

No Comments Yet

Comments are closed