Motion de solidarité avec les militants anti-guerre en Russie victimes de la répression.

Depuis maintenant deux mois et demi, le régime de Poutine est en guerre contre l’Ukraine. Dès le début, des dizaines de milliers de Russes ont résisté et se sont courageusement exprimés contre la guerre et le régime, en courant un risque sérieux de persécution politique et d’arrestation. Au cours de cette période, plus de 15 000 personnes ont été arrêtées, et beaucoup ont été confrontés à la violence policière, à la torture et à de longues peines d’emprisonnement.

Dzhavid Mamadov est un socialiste, un militant anti-guerre, un défenseur des droits des femmes et des LGBTQIA+, un organisateur syndical étudiant et un participant à la résistance au régime de Lukashenko en Biélorussie et au régime de Poutine en Russie. Aujourd’hui, il est en prison après avoir été arrêté une troisième fois pour sa position anti-guerre. Le régime a essayé de l’isoler des manifestations et de l’intimider, en l’enfermant derrière les barreaux et en plaçant des espions de la police avec lui dans sa cellule. Afin d’arrêter Dzhavid, la police l’a enlevé sur son lieu de travail et l’a traqué devant son domicile à deux reprises, ne lui permettant même pas de “faire une pause” après sa précédente incarcération. Aujourd’hui, ils tentent de monter un dossier criminel contre Dzhavid, et sa prochaine arrestation pourrait lui valoir une longue peine de prison, entre 5 et 10 ans. Il doit être protégé !

Dzhavid n’est bien sûr pas seul. Kirill Ukraintsev, leader de la récente grève du Courrier, et les rédacteurs du journal étudiant DOXA, qui ont adopté une position de principe contre la guerre, ont également été arrêtés, parmi beaucoup d’autres. L’Union indépendante des journalistes www.profjur.org [profjur.org], qui a défendu les personnes arrêtées et réprimées, fait maintenant l’objet d’une enquête pour “activités extrémistes”.

Tous les manifestants anti-guerre doivent être libérés immédiatement !

C’est pourquoi la CGSP ALR Bruxelles exige :

La libération immédiate de Dzhavid Mamedov et de tous les manifestants anti-guerre ;

La fin immédiate de la guerre en Ukraine ;

La réduction spectaculaire des dépenses en armement et l’utilisation des ressources pour la santé, l’éducation et la reconstruction ;

Bruxelles, 23/05/2022,

 

Motion of solidarity with anti-war activists in Russia who are victims of repression.

For two and a half months now, the Putin regime has been at war with Ukraine. From the beginning, tens of thousands of Russians have resisted and courageously spoken out against the war and the regime, facing serious risk of political persecution and arrest. During this period, more than 15,000 people were arrested, and many faced police violence, torture and long prison sentences.

Dzhavid Mamadov is a socialist, anti-war activist, women’s and LGBTQ+ rights defender, student union organiser and participant in the resistance to the Lukashenko regime in Belarus and the Putin regime in Russia. Today he is in prison after being arrested a third time for his anti-war stance. The regime tried to isolate him from the protests and intimidate him, locking him behind bars and placing police spies with him in his cell. In order to arrest Dzhavid, the police abducted him from his workplace and hounded him outside his home twice, not even allowing him to “take a break” after his previous imprisonment. Now they are trying to build a criminal case against Dzhavid, and his next arrest could result in a long prison sentence, between 5 and 10 years. He must be protected!

Dzhavid is of course not alone. Kirill Ukraintsev, leader of the recent Courier strike, and the editors of the student newspaper DOXA, who have taken a principled stand against the war, have also been arrested, among many others. The Independent Union of Journalists www.profjur.org [profjur.org], which defended those arrested and repressed, is now under investigation for “extremist activities”.

All anti-war protesters must be released immediately!

Therefore, the CGSP ALR Brussels demands :

The immediate release of Dzhavid Mamedov and all anti-war protesters;

The immediate end of the war in Ukraine;

The dramatic reduction of arms spending and the use of resources for health, education and reconstruction;

Brussels, 23/05/2022,

No Comments Yet

Comments are closed